Tout savoir sur la gestion des modes mentaux

Que sont les modes mentaux ?

Notre cerveau a principalement 2 grands modes de fonctionnement : le mode mental adaptatif et le mode mental automatique.

Le mode mental adaptatif gère ce qui est inconnu et complexe. Il nous permet donc de nous adapter.

Le mode mental automatique gère ce qui est connu et simple. Il nous permet de rouler sur nos acquis.

Mais contrairement aux apparences, ce n'est pas toujours l'entente cordiale au sein de notre cerveau. Ces deux modes sont bien souvent en désaccord sur quoi faire et comment. Et c'est d'ailleurs bien trop souvent le mode automatique qui a le dernier mot. Brisant par là nos capacité d'adaptation, de créativité, d'inspiration, etc.

C'est là que la gestion des modes mentaux ou GMM intervient.

La gestion des modes mentaux : définition et intérêt

La gestion des modes mentaux est un ensemble d'outils, développé par Jacques Fradin, qui facilitent le passage au mode mental adaptatif.

L'intérêt de ces techniques, c'est leur caractère universel. Que ce soit dans la cuisine, ou devant une partie d'échecs, on peut bénéficier de ces outils, en étant plus serein, plus motivé, plus pertinent. On peut s'en servir à court terme pour un problème particulier. On peut également voir à long terme et s'entraîner à mieux passer d'un mode à l'autre.

L'IME qui a développé la technique, a mené une enquête auprès des pilotes de l'armée de l'air qui montre une meilleure adaptation des pilotes entraînés (en comparaison d'un groupe non entraîné)

Olivier Houdé a également montré ce phénomène de bascule dans le cerveau, à travers l'imagerie médicale.

Le stress, système d'alarme

Le stress et ses variantes (anxiété, colère, tristesse) sont des signes du mode automatique. Je m'explique.

Le mode automatique détient les commandes et décide si il délègue au mode adaptatif. Parfois, le mode automatique, bien que non compétent, conserve les commandes à tort. Il ne reste alors qu'une possibilité au mode adaptatif, lancer un signal d'alarme. Et ce signal, c'est le stress.

Plus précisément, c'est la stressabilité qui nous renseigne le plus sur notre mode mental du moment. Mais c'est quoi ça, la stressabilité ?

La stressabilité, c'est la tendance à stresser. Dit autrement, on peut être stressable, mais pas stressé. Mais alors seulement si tout se passe comme prévu et que rien ne vient nous déranger.

Animation visuelle pour expliquer le mécanisme du stress :

Etablir le diagnostic

Le signal d'alarme est lancé, à travers un signal de stress. Vous sentez que vous n'êtes pas dans votre assiette. C'est le moment de faire l'état des lieux.

Il existe 12 paramètres, 6 pour le mode adaptatif et 6 pour le mode automatique. Ils s'opposent terme à terme.

  • la curiosité s'oppose à la routine
  • l'acceptation s'oppose à la rigidité
  • la nuance s'oppose à la simplification
  • la relativité s'oppose au sentiment d'évidence
  • la réflexion logique s'oppose à l'empirisme
  • l'opinion personnelle s'oppose à l'image sociale

Et là, on peut noter de 1 à 9 pour chaque ligne, si on est plus d'un côté que de l'autre.

Je mets 1, si je suis totalament en mode automatique. Je mets 9 si je suis totalement en mode adaptatif. Les autres chiffres sont tous les niveaux intermédaires.

Par exemple, si je me sens curieux, ouvert à l'expérience, avec l'envie d'explorer, je peux mettre entre 7 et 9: je suis du côté de la curiosité. Maintenant, si je m'intéresse qu'à ce que je connais, si je préfère la routine, je vais plutôt mettre entre 1 et 3 : je suis du côté de routine.

Ces paramètres ne sont pas choisis pour rien. Ils correspondent aux grandes étapes de l'intégration d'une information jusqu'à l'action. Les deux premières lignes sont l'entrée de l'information. Les deux suivantes sont le traitement. Les deux dernières sont la sortie, c'est à dire la décision et l'action.

Mettre en place la stratégie

A partir de là, il existe un ensemble d'outils pour faciliter le mode mental adaptatif, en jouant sur l'un ou l'autre paramètre. En premier, il faut commencer par le paramètre le plus facile d'accès pour nous. Si je garde encore un peu de curiosité sur la situtaion (1er paramètre), mais que j'ai un raisonnement simpliste (3ème paramètre), je vais plutôt faire des exercices de curiosité.

Il existe un exercice qui fonctionne pour tous les paramètres. Il s'agit de ressentir l'état d'esprit qui correspond au mode adaptatif.

Pour cela, on peut se focaliser sur l'un des paramètres et essayer de trouver l'état d'esprit associé.

Pour la curiosité, par exemple il s'agira de se concentrer sur l'envie d'explorer, de découvrir, de sentir, etc...

L'infographie interactive suivante peut vous aider à trouver des mots sur lequel se concentrer. Passez la souris sur les icônes de l'image pour voir :

Passer la souris sur les mots et icônes ci-dessous

Naviguer dans le diaporama avec les boutons "précédent" et "suivant" suivants (note : la fenêtre de votre navigateur est trop petit pour intéragir directement sur l'image)

Précédent Suite

Des courants proches

D'autres techniques et recherches arrivent à des conclusions similaires. Par exemple :

La méditation de pleine conscience semble favoriser le mode mental adaptatif. Notamment, des moines bouddhistes en état de méditation ont fait l'objet d'études scientifiques.

Aller plus loin

Il existe plusieurs autres techniques, si vous désirez les connaître, voici mes lectures conseillées :

Pour avoir un regard plus large sur le travail de l'IME, vous pouvez lire : La thérapie neurocognitive et comportementale de Jacques Fradin et Camille Lefrançois, éditions De Boeck

Un site dédié à la créativité

Je m'appelle Nicolas Brun et je suis passionné par la créativité.

Sur Holographik, je propose régulièrement des articles sur le sujet. Les articles s'appuient sur des bases solides, tout en étant simple sur la forme.

Mon but est de vous aider à répondre à ces questions :

  • Comment être plus créatif ?
  • Comment mettre en application les conseils ?
  • Quels sont les pièges auquel échapper ?
  • Comment ça marche et pour quels résultats ?

Pour aller plus loin : découvrez d'autres conseils en créativité