On vous annonce un autisme, que faut-il comprendre ?

Versions alternatives : podcast

Que faut-il comprendre quand Sarah, votre voisine de palier, vous annonce qu'elle est autiste ?

Parce que c'est bien compliqué comme truc. Déjà il n'y a pas deux autistes pareil et dès qu'on croit savoir un truc... en fait c'est pas si vrai.

Comment s'y retrouver sans passer une thèse en 4 ans sur l'origine mystérieuse et controversée de l'autisme ?

J'ai peut-être une solution pour vous.

Au lieu de vous expliquer ce qu'est l'autisme, je vais vous donner une image. Pour mettre en mot, un vécu probablement universel à tous les autistes. Pour mettre en mot, non les détails qui sont secondaires, mais le plus important, ce que vous devez savoir.

Je commence.

Une histoire de murs

Imaginons des gens qui se baladent, comme ça tranquille, détendus. La plupart des gens se déplacent sans encombre, sans difficulté. Tout va bien. Un obstacle se présente, ils le contournent.

Imaginez maintenant, deux autres personnes. Christophe et Hélène. Ils marchent eux aussi quand soudain BING Christophe se prend un mur et BOUM Hélène également. Puis chacun s'en prend un deuxième et un troisième. Et ça ne s'arrête pas. Ils ne font pas 10 mètres qu'un autre mur se présente.

Hélène elle, finit par s'adapter, elle se prend des murs et elle encaisse. C'est comme ça. Christophe de son côté finit par se créer un environnement pour éviter les murs. Mais dès qu'il en sort, c'est plus compliqué...

Mais vient maintenant la question : c'est quoi ces murs ?

Cela peut être des sensibilités particulières.

Je ne supporte pas les trajets en voiture. Je dois donc demander à passer devant. Et puis le conducteur doit conduire tranquille...

Ou alors il faut que je prenne sur moi. Je peux mettre 30 minutes à m'en remettre. Un mur.

Une femme cherche à grimper au mur

Pour un autre, ce sera supporter le voisin qui fait clic clac avec son stylo ou alors l'odeur de la cigarette quand il fume à la fenêtre. Encore un mur.

Et pour chaque autiste, sa liste de murs.

Chacun ses murs

Hélène ne supporte pas le bruit, elle est mal à l'aise pour faire la conversation et elle est phobique du téléphone. Ça fait un paquet de murs possibles en fin de journée.

Christophe oublie parfois de regarder dans les yeux, il ne voit pas quand on se moque de lui et se passionne du bruit des billes. Encore un paquet de murs possibles.

Et bien entendu, il en ont d'autres.

Ce qui unit Hélène et Christophe, ce ne sont pas leurs particularités. Hélène sait regarder dans les yeux et Christophe n'a aucun souci avec le téléphone. Non ce qui les réunit, ce sont les murs.

Apprenez à connaître un autiste comme n'importe qui. Il n'y en a pas deux pareil. Rappelez-vous seulement que vos clés de lecture habituelles ne sont pas forcément bonnes avec eux.

Christophe n'est pas indifférent quand il oublie de vous regarder. Hélène ne fait pas son intéressante quand elle se bouche les oreilles à cause du bruit.

Ils ont seulement un fonctionnement différent, riche à leur manière. Alors sachez regarder au delà des murs, vous y découvrirez d'étonnants paysages.

Je me présente, je m'appelle Nicolas Brun et je veux changer le monde.

Je veux changer le monde, une personne à la fois. Je veux vous aider vous, au travers d'une boîte à outils, pour créer, inventer, contribuer différemment, mais aussi pour vous changer vous-même, tant est que le changement commence par soi.

Pour commencer à changer, démarrez-ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.