Tout le monde est atypique ? Ah oui vraiment ?

Tout commence avec un bébé.

On lui montre des objets les uns après les autres... et d'un coup son regard s'attarde. Il est surpris.

Quel rapport avec les atypiques ? Je vais tout vous expliquer.

Qu'est ce qu'être atypique ? Ne l'est-on pas tous un peu ? Quelqu'un de différent est-il forcément atypique ? Je réponds à toutes ces questions. Mais d'abord reparlons de bébé.

Mesurer la surprise

C'est une technique utilisée par les scientifiques. Un bébé ne peut pas exprimer sa surprise alors on mesure son temps de regard. Plus il s'attarde sur un objet ou un phénomène, plus cela signe sa surprise.

Plus largement, notre cerveau est un super calculateur qui fait des prévisions. Sans cesse. Il essaye d'estimer ce qui est probable et ce qui l'est moins. Et ce qui parait improbable nous surprend.

Comme bébé. Mais allons plus loin.

En grandissant, l'enfant sera surpris de la différence, dévisageant l'homme sans cheveux, la personne en fauteuil roulant ou la femme avec une crête sur la tête.

Une femme différente, avec une crête

À ce stade, il est surpris de ce qu'il ne connait pas. Mais très vite, ces caractéristiques finissent par rentrer dans des cases. Celles des personnes handicapées, des punks ou des chauves.

L'inconnu devient connu.

Le cas des atypiques

Mais il y a certaines personnes qui échouent à être cernées. Des personnes qui n'entrent pas dans des catégories faciles. Bref, des personnes qui continuent à nous surprendre même à l'âge adulte. Ce sont les atypiques.

Sans rentrer dans les détails, cet effet de surprise est quantifiable. En effet, notre cerveau supercalculateur utiliserait le théorème de Bayes, un théorème connu des mathématiciens.

Ce n'est donc pas dans la tête. L'atypisme est objectivable.

Être atypique, ce n'est pas seulement être différent.

Et ce n'est pas tout le monde qui est atypique. Tout le monde est unique par contre : personne n'a le même visage, la même taille, la même manière de bouger.

Chacun est extraordinaire à sa manière.

Définir l'atypicité, ce n'est pas rendre le reste du monde banal et sans intérêt. Ce n'est pas une manière de se rendre plus intéressant ou une manière de jouer les victimes.

Non, le but est seulement de mieux comprendre. Comprendre les autres. Et plus encore se comprendre soi.

Un regard atypique pour changer : vous, votre vie, le monde

Ma vie, c’était comme un vélo crevé, qui n’arrivait pas à rouler. Alors, j’ai cherché des solutions partout. Et j’ai fait de nombreuses découvertes. Comme…

Pourquoi utiliser une “tout doux liste” plutôt qu’une todo list ? Pourquoi la méthode VIF rend-elle plus efficace Quel est le mode d’emploi de la bienveillance ? Et c’est quoi la carte du bonheur ?

Puis un jour ça m’est tombé dessus : j’ai découvert que j’étais autiste… Ça expliquait mes difficultés et mon regard tout particulier sur les choses. Aujourd’hui, j’aimerai vous le faire partager. Alors pour commencer à changer… démarrez ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.