Aidez les autres à changer, en évitant l'effet boomerang

Comment se débarrasser d'un boomerang ?

En arrêtant de le lancer, de le jeter au loin. En le transportant simplement. Avec vous. Car on ne lutte pas contre le boomerang, on l'accompagne, on reste avec.

Toute force exercée contre lui, se retournera contre nous. Et le cas du boomerang est loin d'être isolé. Pour changer le monde, les bonnes intentions ne suffisent pas. Il faut arrêter de lancer le boomerang.

L'effet boomerang est partout

Cela vous parait étrange ?

Pourtant ce phénomène s'observe de partout. Sortez dans le froid à -10, vos vaisseaux sanguins vont se contracter et vous vous mettrez à trembler. Résultat, votre corps maintiendra ses 37 degrés.

Hop, effet boomerang ! C'est comme un culbuto. On le pousse, il revient.

boomerang

Vous gagnez au loto, explosion de joie et de bonheur. Un an plus tard, votre bonheur est revenu à son niveau initial. Vous vous êtes habitué.

Les groupes cherchent à se maintenir

Et pour les groupes ? Même chose.

Prenez une secte qui prévoit la fin du monde pour le 5 mai. Que se passe-t-il le 6 mai, quand l'apocalypse n'a pas eu lieu ? Eh ben pas grand chose.

La ferveur des adhérents n'est pas affecté. Ils trouvent une explication sur le tas, et persistent dans leur croyance.

Mais tout ça n'a rien d'étonnant.

Observez une colonnie de fourmis, une entreprise de poisson pané ou une cellule d'Orang-outan, vous observerez des points communs. Eh oui, les 3 sont des systèmes et ils obéissent tous à un même principe.

Ils cherchent à se protéger, à se maintenir.

Comment aider l'autre à changer ?

Mais alors, comment fait-on pour changer un système ?

C'est simple, il faut arrêter de jeter le boomerang. Il faut arrêter d'utiliser la force. C'est inutile. Au contraire, on accompagne, on avance avec. On évite les secousses.

Pour faire évoluer les mentalités, on écoute, on empathise. On est avec. Si on attaque, on brusque l'autre, ses croyances se renforcent. Si l'on pose des questions, si l'on cherche vraiment à comprendre son opinion, sans la juger, alors tout devient possible. Y compris de changer soi-même.

Vous n'êtes plus dans un combat, vous êtes en relation. Ainsi vous aidez l'autre à penser par lui-même, à devenir curieux d'autres points de vue.

Ou peut-être aurez-vous planté une graine, qui fleurira plus tard.

Un regard atypique pour changer : vous, votre vie, le monde

Ma vie, c’était comme un vélo crevé, qui n’arrivait pas à rouler. Alors, j’ai cherché des solutions partout. Et j’ai fait de nombreuses découvertes. Comme…

Pourquoi utiliser une “tout doux liste” plutôt qu’une todo list ? Pourquoi la méthode VIF rend-elle plus efficace Quel est le mode d’emploi de la bienveillance ? Et c’est quoi la carte du bonheur ?

Puis un jour ça m’est tombé dessus : j’ai découvert que j’étais autiste… Ça expliquait mes difficultés et mon regard tout particulier sur les choses. Aujourd’hui, j’aimerai vous le faire partager. Alors pour commencer à changer… démarrez ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.