Comment vous y mettre durablement, l'analogie de l'arbre

Parfois, il faudrait...

Il faudrait qu'on se mette à courir ou à méditer. Il faudrait apprendre les maths ou la danse de salon. Mais c'est difficile.

Entre le rythme cadencé du quotidien et les soucis, il n'y a pas la place. Ce serait comme planter un grand arbre directement dans votre cuisine. Mais c'est pas comme ça qu'on va s'y prendre.

Au lieu de forcer, on va juste planter une graine. Et l'arbre en grandissant, va prendre un peu de place et puis de plus en plus. On ne force pas, on intègre. Progressivement.

1. Planter la graine

Et pour commencer, c'est facile. Parce que justement c'est le but... que ce soit ultra ultra facile. Tellement facile que vous ne pouvez pas échouer.

Par exemple, chaque jour vous devez juste être attentif à une respiration. Vous inspirez, vous soufflez... et hop, c'est fini. Vous passez à autre chose. Vous avez planté la graine pour méditer.

Ou alors, vous vous baissez et vous vous relever une fois par jour. Vous n'allez pas vous essouffler pendant 10 kilomètres, vous ne faites que ça, vous baisser et vous relever.

Parce qu'en fait, vous ne voulez pas réussir. Vous ne voulez pas planter l'arbre directement dans la cuisine, vous voulez juste implanter votre habitude, comme vous planteriez une graine. À ce stade, vous n'attendez aucun progrès.

Vous pouvez bien continuer ainsi pendant 10 jours ou même 20.

2. Le renforcement

Maintenant que vous avez votre rendez-vous quotidien, l'arbre doit grandir... très très lentement. Tellement lentement, que vous ne pouvez que réussir. À l'image de cette philosophie japonaise, qu'on appelle le kaizen.

Un arbre avec un graf sur le mur

Pour notre arbre, c'est l'étape du renforcement.

Vous vous donnez un mois pour marcher vite pendant 10 minutes ou pour atteindre 2 minutes de méditation . Par exemple semaine 1, vous êtes attentif le temps qui vous plait. Semaine 2, vous ajoutez juste un chrono. Semaine 3, vous faites une minutes minimum. Vous avez compris l'idée.

Peu importe comment vous vous y prenez, ça doit être extrêmement lent. C'est pour renforcer votre habitude.

3. La croissance

Voilà vous arrivez à l'étape de la croissance. C'est un peu plus rapide, bien que toujours lent. Par exemple, vous vous donnez 6 mois pour courir ou méditer pendant 20 minutes.

Et c'est tout.

Vous avez toute la méthode. Maintenant à vous de voir, si vous préférez vous y mettre qu'une fois par semaine ou tous les jours ; si vous préférez compter ou si vous voulez le faire intuitivement.

Toute l'idée se résume à ces quelques mots : n'utilisez pas votre volonté. Vous ne cherchez pas à vous prouver que vous êtes fort. Vous voulez juste vous y mettre. L'arbre va progressivement faire ses racines et prendre de la place. Ça va se faire. Naturellement.

Un regard atypique pour changer : vous, votre vie, le monde

Ma vie, c’était comme un vélo crevé, qui n’arrivait pas à rouler. Alors, j’ai cherché des solutions partout. Et j’ai fait de nombreuses découvertes. Comme…

Pourquoi utiliser une “tout doux liste” plutôt qu’une todo list ? Pourquoi la méthode VIF rend-elle plus efficace Quel est le mode d’emploi de la bienveillance ? Et c’est quoi la carte du bonheur ?

Puis un jour ça m’est tombé dessus : j’ai découvert que j’étais autiste… Ça expliquait mes difficultés et mon regard tout particulier sur les choses. Aujourd’hui, j’aimerai vous le faire partager. Alors pour commencer à changer… démarrez ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.