Fluide : le système universel pour vos projets en 6 étapes

Je peux vous le dire maintenant.

L'outil que je vais vous donner fait partie de ceux qui m'ont demandé le plus temps. Un gouffre temporel. Des années de boulot.

Et ce n'est pas pour rien. Il est universel.

Il s'applique à presque tout. Créer un court métrage, vous lancer en freelance, aménager votre appartement ou organiser un mariage. Il s'appelle Fluide en hommage à sa fluidité, sa capacité à prendre toutes les formes, sa tendance à donner de la souplesse à vos projets.

Mais avant de rentrer dans la méthode, commençons par le problème avec les projets.

Les problèmes avec les projets

Nassim Nicholas Taleb en a beaucoup parlé. Nous avons tendance à ignorer l'incertitude. Nous partons du principe que tout se passera comme prévu. Nous imaginons que nos prévisions se réaliseront.

Or un projet est incertain. Par nature.

Mais il y a un deuxième problème. Nous agissons comme si l'action se suffisait à elle-même. Il suffirait de bien bosser pour réussir. Mais ce n'est pas comme ça que ça fonctionne.

Trois principes

Mes 5 étapes reposent sur trois gros principes.

Le premier principe est un principe d'économie. Avant d'agir et de produire en quantité, on vérifie qu'on est sur la bonne voie. On commence donc doucement pour accélérer plus tard.

Courbe de progression du projet

Le deuxième principe est un principe de pertinence. Ce n'est pas l'effort qui compte, c'est de taper juste. ll faut donc dès le départ trouver le point clé, ce qui va propulser notre projet. Et ce, avant tout autre détail.

Le troisième principe est un principe d'harmonie, d'équilibre. Vous voulez réussir votre projet, mais sans pour autant sacrifier votre motivation ou son utilité sociale. Il faut donc équilibrer votre projet suivant différentes contraintes : les vôtres.

C'est bon, vous avez la base, on peut voir les étapes. D'abord avec l'infographie qui suit, puis les détails dans le reste de l'article. D'ailleurs, vous noterez que les étapes sont groupées par deux. C'est normal, les deux premières sont liées à la préparation. Les deux suivantes sont liées à votre idée forte. Et les deux dernières sont liées à la réalisation.

Infographie du système Fluide

1. L'impulsion

Tout projet commence par une impulsion. Écrire un roman ou fabriquer un meuble pour l'entrée sont des impulsions. C'est ce que vous voulez faire dès le départ, avant même la moindre recherche.

Et même si ça vous parait évident, je vous conseille de poser consciemment votre impulsion. Parce que vous pouvez faire fausse route.

Admettons que vous vouliez écrire un roman. Peut-être que vous avez eu cette idée parce que vous aimez raconter des histoires. Mais alors pourquoi ne pas écrire des nouvelles ou un court métrage ?

Et puis, n'oublions pas les implicites. Peut-être qu'il vous parait évident qu'un drame social ne vous intéresse pas. Alors notez le si c'est vers une intrigue que vous vous dirigez.

Il n'y a pas de bonne réponse. Il s'agit juste d'être clair avec vous-même.

2. La percussion

On percute une pierre sur une autre... pour provoquer une étincelle. L'étincelle de génie, celle qui va vous diriger sur la bonne piste.

Pour un roman, ce sera connaître ce qui vous anime profondément. Pour monter votre entreprise, il faudra connaître les forces en présence, vos motivations, vos freins, etc.

Vous voyez, l'approche est différente, mais le fond est le même : engranger de l'information pour aider l'étincelle. Il ne faut pas négliger cette étape, parce que l'étape suivant n'est pas toujours facile à trouver.

3. L'élan

C'est la fameuse "bonne piste". On la reconnait bien souvent de manière émotionnelle. C'est le coup de cœur. On est emballé, même si l'idée reste très partielle.

Notre romancier voudra remonter aux origines de l'humanité. C'est très vague et très large, mais c'est ça qui l'emballe. Notre créateur d'entreprise voudra aider les dessinateurs et les graphistes, mais sans savoir comment exactement.

4. La formule

La formule, c'est la "bonne idée" en quelque sorte.

C'est un résumé très court de ce que vous voulez faire, en deux ou trois phrases. Pour cela, il faudra triturer votre piste, votre élan dans tous les sens.

Le romancier racontera l'histoire d'un personnage qui découvre comment faire du feu, mais qui s'expose au rejet de sa communauté. Le créateur d'entreprise donnera des cours de dessin en présentiel.

Ensuite, il leur faudra valider leur idée. C'est un point important.

Il devront faire preuve d'esprit critique pour obtenir une idée plus robuste. Le créateur d'entreprise affinera son idée ainsi. Il formera des dessinateurs en les suivant dans leur évolution et à distance.

5. La maquette

La maquette, c'est votre projet en miniature en quelque sorte.

Elle a un double intérêt. À la fois, avancer sur votre projet et en même temps continuer à valider votre avancée.

Le romancier définira ses personnages principaux et ce qui va leur arriver. Ou bien, il écrira une nouvelle de 10 pages pour tester son histoire.

Le créateur définira où trouver ses clients, avec quels moyens de communication. Il définira de manière synthétique comment il compte aider ses clients.

6. La production

On y est.

C'est la réalisation proprement dite. Certains commencent directement à cette étape et vous voyez qu'on peut faire un tas de trucs avant.

Cette étape peut demander de l'organisation Comment avancer, dans quel ordre ?

Le romancier va définir tous ces personnages et toutes leurs péripéties, avant de faire un plan et écrire véritablement.

Le créateur définira le plan exact pour aider les dessinateurs. Ainsi, il pourra affiner sa méthode avec une personne avant de lancer ses supports de communication.

Votre couteau suisse

Il ne vous reste plus qu'à vous y mettre. À commencer par télécharger l'infographie en PDF :

La force de ces étapes, c'est qu'elles restent souples et variables.

Pour tel projet, la phase de percussion sera très particulière. Pour tel autre, vous n'aurez pas besoin de la phase maquette.

Chaque projet, ses propres particularités.

Et pour autant, cela vous donne un outil simple, une direction d'ensemble que j'ai pu éprouver et qui évite bien des écueils. Une technique proche de philosophies récentes comme les mouvements agiles ou le lean startup.

Mais surtout, c'est un outil qui saura être près de vous, peu importe le domaine. Une forme de couteau suisse à emporter partout et avec lequel j'espère vous ferez de beaux projets.

Je me présente, je m'appelle Nicolas Brun et je veux changer le monde.

Je veux changer le monde, une personne à la fois. Je veux vous aider vous, au travers d'une boîte à outils, pour créer, inventer, contribuer différemment, mais aussi pour vous changer vous-même, tant est que le changement commence par soi.

Pour commencer à changer, démarrez-ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.