Gérez vos priorités avec une pyramide

On ne connait pas le futur. On ne sait pas ce qui va nous inspirer ou nous motiver.

On ne connait pas les imprévus et les obstacles sur la route. Ni combien de temps cela nous prendra. Alors suivre un plan, c'est pas toujours évident.

Ce serait comme fabriquer une maison sur une dune. Ça ne tient pas. C'est pourquoi, je me suis créé un outil. Pour conserver un cap, malgré le vent et la tempête. Cet outil, c'est la pyramide.

Mais creusons un peu le problème.

Ici, je ne vous parle pas de prioriser vos tâches. Genre savoir si c'est important d'envoyer un mail à Alice ou d'aller acheter un nouveau calendrier. Non. Je parle de vous créer un système, comme j'en ai déjà parlé. Pour simplifier à l'extrême, votre système c'est tout ce qui est récurrent.

Cela va définir ce qui nourrit vos journées, vos semaines, vos mois. Et pour ça, il faut définir vos priorités.

Pour cela, il existe plusieurs approches connues. Vous pouvez planifier tout au long de la semaine. Tous les lundis matins, vous postez sur les réseaux et l'après midi, vous écrivez votre newsletter.

Et ainsi toute la semaine, vous savez quoi faire. Mais les plans, ça se bouleverse facilement. Les maisons sur les dunes, tout ça tout ça.

Ou alors, vous pouvez déterminer des objectifs chiffrés. Écrire 5 nouvelles dans le mois. Écrire 20 pages de votre roman dans la semaine. Et ainsi de suite. Mais cela peut donner l'impression d'un échec permanent. Parce qu'on n'y arrive jamais vraiment. Et puis, cela fait beaucoup d'indicateurs chiffrés à surveiller.

Une inspiration : la pyramide alimentaire

Une bonne analogie, c'est l'alimentation.

Ce n'est pas toujours facile de prévoir exactement les prochains repas. Pour autant, il existe des priorités alimentaire : manger des féculents, des légumes, des fruits, etc.

Faire un plan, cela reviendrait à planifier tous ses repas. Le mardi, c'est spaghetti et le jeudi raviolis.

Se donner des indicateurs, cela reviendrait à déterminer qu'il vous faut manger 2 kilos de légumes dans la semaine et 500 grammes de fruits.

Pourtant, il existe un outil plus simple, plus intuitif. La pyramide alimentaire. Au lieu des objectifs précis, on détermine les étages d'une pyramide.

En bas, ce qui est essentiel. Beaucoup d'eau, puis des légumes et des fruits. Et ensuite, plus on monte, moins c'est prioritaire.

La pyramide des priorités

Cela permet de prendre conscience, en regardant notre repas si c'était équilibré. Chips, pain, pâté on est plutôt haut dans la pyramide. Ce n'est pas très équilibré.

Cela n'empêche pas de se donner des nombres à titre indicatifs. Comme manger 5 fruits et légumes par jour.

Et pour vos projets, ça donne quoi ?

Pour vos projets c'est la même chose.

Qu'est ce qui va en bas de la pyramide ? Qu'est ce qui est essentiel, qu'il ne faut surtout pas négliger ? Et à l'étage supérieur, qu'y a-t-il ? Et encore à l'étage d'après ?

Cela permet de ne pas se perdre en activités ultra secondaires. Comme ce serait de manger vos chips à tous les repas parce que c'est pratique.

Ni même de se figer sur un plan qu'on ne peut jamais suivre.

On ne recherche pas la perfection, on recherche l'équilibre. Global. Si ça ressemble un peu à une pyramide, au moins vu de loin, c'est déjà pas mal. Puis vous pouvez apprendre à vous en rapprocher.

Mais le jour où tous vos plans sont chamboulés. Vous avez une carte simple et intuitive pour vous adapter.

Alors maintenant vous savez quoi faire.

La pyramide de Khéops a été créée en une vingtaine d'années, et vous votre pyramide, vous allez mettre combien de temps à la créer ?

PS : avant de créer votre pyramide, vous voudrez peut-être comprendre ce qu'est système et savoir comment le créer. Je vous explique tout dans Changez de vision et atteignez la lune.

Je me présente, je m'appelle Nicolas Brun et je veux changer le monde.

Je veux changer le monde, une personne à la fois. Je veux vous aider vous, au travers d'une boîte à outils, pour créer, inventer, contribuer différemment, mais aussi pour vous changer vous-même, tant est que le changement commence par soi.

Pour commencer à changer, démarrez-ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.