Une fable de l'intelligence collective

Le trio magnifique.

Contrebasse donnait l'appui aux solos de Trompette. Piano saupoudrait par ci, par là, quelques notes. Comme pour équilibrer le plat musical en ajoutant un peu de cannelle ou de citron.

Ça roulait.

Ils se comprenaient sans un mot. Ils s'entraidaient même. Trompette amenait toujours les partitions en double pour Piano, qui était si tête en l'air.

Et tout ça, en connivence avec leur grand ami commun : Complicité.

Mais un jour, alors que Complicité était attendu à la répétition, un personnage sombre et étrange arriva. Il prononça lentement : "Complicité ne vous accompagnera plus. Je le remplace. Je me présente : je m'appelle Compétition".

D'abord étonnés, nos 3 amis se prirent au jeu. Piano développait sa dextérité, Contrebasse sa régularité et Trompette tenait ses notes plus longtemps.

Mais Trompette commençait à jalouser Piano. Rien ne justifiait toutes les éloges qu'il recevait. Alors elle décida d'arrêter d'amener ses partitions en double. Piano le prit plutôt mal. Lui le second. Qui n'avait pour rôle que le saupoudrage. Ç'en était fini de jouer les cuisiniers. Fini la cannelle et le citron.

Ce qui heurta la pauvre Contrebasse. Elle qui donnait l'appui aux deux autres. N'avait-elle pas le droit à son petit succès également ? Même si elle n'aimait pas ça, elle revendiqua ses propres solos.

C'est ainsi que la magie du trio fondit comme la neige un bel après-midi d'hiver.

Désormais, c'était une musique sans saveur. Sans cannelle, ni citron. Une musique sans appui. Une musique sans solos vibrants et inspirés.

Ils étaient sur le point de se séparer quand soudain, on entendit des cris dans la salle à côté. Puis Compétition claqua violemment la porte.

On entendit quelques pas. Une silhouette passa la porte... Complicité était revenu. Ce fut un tel plaisir pour nos 3 amis, qu'ils en oublièrent leurs plaintes. Ils en firent un concert... de complicité !

Un regard atypique pour changer : vous, votre vie, le monde

Ma vie, c’était comme un vélo crevé, qui n’arrivait pas à rouler. Alors, j’ai cherché des solutions partout. Et j’ai fait de nombreuses découvertes. Comme…

Pourquoi utiliser une “tout doux liste” plutôt qu’une todo list ? Pourquoi la méthode VIF rend-elle plus efficace Quel est le mode d’emploi de la bienveillance ? Et c’est quoi la carte du bonheur ?

Puis un jour ça m’est tombé dessus : j’ai découvert que j’étais autiste… Ça expliquait mes difficultés et mon regard tout particulier sur les choses. Aujourd’hui, j’aimerai vous le faire partager. Alors pour commencer à changer… démarrez ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.