Comment sortir du cadre ?
4 étapes pour inventer une chaise

Versions alternatives : infographie, vidéo, diaporama

1 - Accepter l’idée qu’il existe un cadre invisible

Quand on cherche des idées, on est pris dans un cadre. Un cadre qui nous enferme dans des idées préconçues. On suit des règles qui sont écrites nulle part. On s’enferme à clé dans un donjon et on jette la clé par la fenêtre.

On veut inventer une nouvelle chaise et on s’oblige à lui donner 4 pieds. Pourquoi, parce que ça parait évident : une chaise, ça a 4 pieds.

Oui, bien souvent notre pire ennemi, c’est nous. Et si on veut se libérer de ce cadre, il faut accepter qu’il existe et qu’on ne le voit pas.

Par exemple, savez-vous qu’il existe un point dans notre champ de vision qui est aveugle. Pourtant, on ne voit pas un point noir. C’est juste que notre cerveau complète "ce point noir" avec l'image alentour pour ne pas qu’on le voie.

Avec une feuille, vous pouvez le repérer.

Donc, pour cette première étape, il suffit d’accepter qu’on s’enferme dans un cadre invisible à nos yeux. Ça peut être inconfortable, mais c’est nécessaire.

3 étapes pour sortir du cadre

2 - Repérer le cadre

C’est le moment de se raconter des histoires. Se raconter l’histoire qu’on se fait dans notre tête, et à notre insu.

Pour la chaise, il faut définir précisément à quoi ressemble la chaise dans votre tête. Décrivez-la, même dans ses détails anodins, comme la matière de la chaise, l’épaisseur des pieds, etc…

3 - Casser le cadre

Maintenant, c’est le moment de critiquer notre histoire. La chaise est en bois ? Non, on peut imaginer plein de matières différentes. Elle a 4 pieds ? Non, on peut imaginer d’autres manières de soutenir la chaise. Ainsi de suite.

Il faut se méfier quand même. Vous avez cassé une partie du cadre, mais peut-être pas le cadre entier. Certes, la chaise n’a pas forcément 4 pieds, mais doit-elle avoir des pieds tout court ? Pas forcément.

Pour éviter ça, vous pouvez critiquer votre nouvelle “histoire”.

4 - Innover

Voilà, vous avez imaginé qu’une chaise n’a pas forcément de pieds. Vous êtes désormais libre d’innover. Mais il faut se poser les bonnes questions.

Comment suspendre un siège, sans pieds. On fait un gros cube ? On suspend le siège comme une balançoire ? On utilise des drônes pour faire voler le siège ?

A ce stade, vous pouvez utiliser la science et la logique pure : il y a besoin d’une force pour soulever le siège. Quelle est cette force ?

A moins que soulever le siège soit encore un cadre : on pourrait creuser l’emplacement des pieds dans le sol ;)

Un regard atypique pour changer : vous, votre vie, le monde

Ma vie, c’était comme un vélo crevé, qui n’arrivait pas à rouler. Alors, j’ai cherché des solutions partout. Et j’ai fait de nombreuses découvertes. Comme…

Pourquoi utiliser une “tout doux liste” plutôt qu’une todo list ? Pourquoi la méthode VIF rend-elle plus efficace Quel est le mode d’emploi de la bienveillance ? Et c’est quoi la carte du bonheur ?

Puis un jour ça m’est tombé dessus : j’ai découvert que j’étais autiste… Ça expliquait mes difficultés et mon regard tout particulier sur les choses. Aujourd’hui, j’aimerai vous le faire partager. Alors pour commencer à changer… démarrez ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.