Stimulez votre inventivité avec un jeu de cartes

Versions alternatives : podcast, infographie, vidéo, diaporama

L'infini dans un jeu de cartes

Une carte, c’est tellement simple ! Un rectangle de papier avec une image dessus.

C’est tout !

Et pourtant, avec un paquet de cartes, on peut créer une infinité de parties.

Il est d’ailleurs quasi impossible de mélanger un jeu de 52 cartes et qu’elles se remettent dans l’ordre, ni même qu’une seule personne dans le monde ait pu le faire… et ce de toute époque.

Mieux, en changeant les images et les règles, on peut créer d’innombrables jeux : du jeu des sept familles au poker, des jeux les plus complexes comme le bridge, jusqu’au plus simples comme la bataille.

La simplicité flirte avec l’infini.

J'ai inventé un jeu de cartes

En ligne ou en jeu physique, des phrases et des images qui stimulent.

Et justement, si les cartes offrent toutes ces possibilités, pourquoi ne pas en profiter ?

Et bien c’est ce que j’ai fait. J’en ai profité et j’ai créé un jeu de cartes que j’ai nommé Voyage créatif. Vous pouvez d’ailleurs le consulter en ligne ou l'imprimer.

Ce sont des cartes avec des images, et plus rarement des phrases, qui ont la particularité de stimuler la créativité. Bref, vous vous plongez dans ces cartes, et juste après vous avez plus de chances que de nouvelles solutions viennent.

Le paquet de cartes : Voyage créatif

Vous trouverez probablement plus d’idées pour la déco de votre salon. Et qui sait, l’idée de votre prochain article sur les sauterelles va peut-être vous tomber dessus.

Et oui, comme vous pourrez le constater régulièrement sur ce site, de petites choses font les grandes différences. Croiser les bras augmente bien la persévérance, alors pourquoi pas des cartes qui rendent créatif ?

Mais justement, comment plonger dans ces cartes ? Suffit-il de lire ou regarder ce qu’il y a dessus, est-ce un jeu ou autre chose ?

Il y a effectivement plusieurs manières de les aborder. C’est pourquoi cet article est le premier d’une série sur ce sujet.

L’article que vous êtes en train de lire peut se lire indépendamment des autres. J’y aborderai la manière la plus simple d’interagir avec ces cartes.

Pour les créer, je me suis appuyé sur 3 phénomènes qui stimulent la créativité :

Suivez-moi, on va voyager un peu

Il suffit de plonger dans une carte et le voyage est commencé

Le processus est simple :

  1. Accédez à la version en ligne ou allez chercher votre paquet fraîchement imprimé
  2. tirez une carte au hasard
  3. imaginez la scène

La consigne d'imagination dépend de la carte tirée. Chaque carte, ayant ses spécificités et en premier lieu, une catégorie. Je vais tout vous expliquer sur ces consignes, mais avant de rentrer dans les détails, voici déjà la version résumée :

  • Si la carte tirée est une image, on se projette dans le lieu et/ou dans la tête d'un personnage de l'image
  • Si c'est une question absurde, on essaye d'y répondre
  • Si c'est une simple phrase, absurde également, on essaye de se réprésenter la scène, et de s'y intégrer si possible

Entrons désormais dans les détails.

Les cartes “lieu”

Si vous tombez sur une carte de catégorie “lieu”, essayez de vous imaginer dans ce lieu tout simplement. Essayez d’imaginer vos sensations visuelles, mais également sonores et physiques. Fait-il froid ? chaud ? Y a-t-il du vent ?

Pensez à vous intégrer dans le décor. Vous devez pouvoir visualiser vos bras et vos jambes. Vous pouvez fermer les yeux pour vous aider.

Il existe de multiples manières d’imaginer de s’imaginer dans le lieu, n’hésitez pas à varier les scénarios, mêmes impossibles

Un volcan en activité

Par exemple, je peux m’imaginer au plus proche de ce volcan. Il fait très chaud et une odeur de cendre flotte dans les airs. Vous voyez, même si je ne connais pas la véritable odeur d’un volcan, je peux inventer, j’ai le droit de me tromper.

Les cendres du volcan tombent comme des flocons de neige, la vue n’est pas très dégagée et la fumée est désagréable.

Mais vous pouvez constater que j’aurai pu m’imaginer autrement les choses. Par exemple en scaphandrier dans la lave. Impossible ? Peut-être, mais ce n’est pas grave, je peux imaginer une combinaison qui ne craint pas les hautes chaleurs.

Les cartes “non conformes”

Si vous tombez sur une carte de catégorie “non conforme”, observez attentivement la personne sur l’image. Tout simplement.

Vous pouvez même amplifier l’effet, en vous mettant à sa place. Ainsi, vous pouvez essayer d’imaginer :

  • quelle est votre émotion du moment ?
  • dans quel lieu vous êtes ?
  • quels bruits vous entourent ?

Vous pouvez varier le scénario en imaginant un autre lieu, d’autres émotions, d’autres bruits.

Femme en look steampunk

Par exemple, je m’imagine à sa place. J’arbore fièrement mes lunettes et mes vêtements. Je suis dans hangar en friche, interdit au public. Je ressens une pointe de frayeur et d’excitation étant donné les risques d’accidents. C’est silencieux autour de moi, peu de personnes se baladent par ici.

Mais j’aurai pu m’imaginer dans un atelier de peinture, avec des tableaux accrochés partout, en pleine inspiration sur un nouveau tableau. Je suis toujours à sa place, mais j’ai changé le contexte.

Les images absurdes

Si vous tombez sur une image de catégorie “absurde”, observez attentivement l’image et essayez de ressentir ce sentiment de non sens. Vous pouvez amplifier l’effet, en vous imaginant sur le lieu en question, voire en incarnant un personnage de l’image.

Comme pour la catégorie lieu, il existe de multiples façon de changer le scénario.

Un éléphant qui sort d'un portable

Par exemple, je m’imagine dans cette image. Je suis un peu derrière le téléphone portable, je vois donc un peu le dos du téléphone, et le bout d’oreille de l’éléphant qui en sort.

Il y a une très longue route pleine de virages devant moi, et dans le ciel je vois 3 grosses planètes immenses qui m’impressionnent.

Mais j’aurai très bien pu me tenir sur la planète qu’on voit au loin, avec une longue vue.

Les questions absurdes

Si vous tombez sur une question de catégorie “absurde”, essayez de répondre à la question, à votre manière. Et si possible en donnant une réponse insensée.

Il n’y a pas vraiment de bonne réponse. Et il faut surtout éviter qu’il y en ait une. Même en tombant deux fois sur la même carte, vous pouvez imaginer une réponse différente.

Quel était votre visage avant la naissance de vos parents ?

Par exemple ici, je tombe sur un paradoxe. On me demande d’imaginer mon visage, mais je n’en avais pas avant la naissance de mes parents. La réponse ne peut pas être “je n’avais pas de visage”, sinon je casse l’effet absurde. Je continue donc de chercher. Ah tiens, j’avais un visage transparent. Et pourquoi pas, c’est encore absurde, ça convient à la situation.

Les phrases absurdes

Si vous tombez sur une simple phrase de catégorie “absurde”, essayez de vous représenter la scène, en détail. Et comme avec les autres cartes, vous pouvez vous imaginer dans la scène si vous le souhaitez.

Les mains vides, je tiens une bêche

Avec cette phrase, j’essaye de m’imaginer les mains vides, avec une bêche. Ma première réaction, c’est d’imaginer que je bêche dans le vide. Puis-je trouver autre chose ? Ah voilà, je bêche dans le vide, mais la bêche est un mètre plus loin. Tous les mouvements que je fais, sont répercutés sur ceux de la bêche, à distance.

C’est à vous de voyager

Avec cette image, faites votre premier voyage et enchaînez directement avec le jeu grandeur nature.

Les mains vides, je tiens une bêche

Tenez, c’est à vous. Que pouvez imaginer avec cette carte ? C’est à vous de voyager dans votre tête. C’est le moment de faire grincer votre imagination, d’activer la mécanique de vos méninges. Bref, de vous imaginer dans ce lieu, avec toutes les sensations que cela peut vous procurer.

Et ensuite ? Je vous propose de continuer avec la version en ligne. Celle-ci contient un résumé des consignes. Et si vous souhaitez y jouer plus tard ? C’est simple, allez dessus et mettez-là en marque-page.

Dès que vous coincez sur un problème, dès que vous êtes sur une tâche qui nécessite un peu plus de créativité, n’hésitez pas à faire un mini voyage pendant la pause. C’est marrant, ça détend, ça rend les soucis moins prégnants, et surtout ça fait voyager.

Et si vous êtes convaincu, vous pouvez même les imprimer. Je donne sans contrepartie tous les fichiers pour cela, avec les actions et conseils, étape par étape.

Vous avez toutes les cartes en main, c’est à vous. Alors, je vous dis : bon voyage créatif !

Vous pouvez retrouver tous les crédits ici

À propos de l'auteur : auteur, blogueur et inventeur en créativité, Nicolas Brun partage chaque semaine des méthodes inédites, des outils complets et des astuces pour vous aider sur le chemin de la créativité.