Devenez un hacker positif

Oui je parle bien de ces pirates, qui détournent de l'argent, défigurent des sites web, détruisent des données.

De ces gens qui trafiquent les ordinateurs.

Les hackers.

Et leur défi est de taille : être là où on les attend le moins. Transformer la plus épaisse des murailles en papier de soie.

Ils sont petits, ils attaquent les gros comme Amazon et Facebook. Ils sont chétifs et renversent les plus terribles dragons.

On peut se lamenter ou en tirer des leçons.

Le FBI des années 70

Vous connaissez Mindhunter ? Cette série plonge ses racines dans le FBI des années 70 et retrace les premières études de tueurs en série.

Une idée folle pour l'époque. Comprendre les tueurs en série, pour en arrêter d'autres. S'inspirer du mal pour faire le bien.

C'est la même chose avec les hackers. Nous allons nous inspirer de leurs techniques, mais pas de leurs buts. Voici comment on peut s'y prendre.

1) Regardez ailleurs

Oubliez tout ce que vous avez appris.

Tout le monde utilise la lame du couteau, et si on utilisait son manche ? Tout le monde utilise les ampoules pour éclairer, et si on les utilisait pour chauffer.

Il faut donc apprendre à regarder ailleurs. Là où personne ne regarde. C'est là où se trouvent les plus belles découvertes. Elle est là la terre nouvelle et inexplorée. Vous y trouverez de bien belles choses... et notamment vous y trouverez des bugs.

2) Cherchez le bug

Un bug, c'est le comportement imprévisible d'un système. N'importe quel système : un ordinateur, mais aussi votre cerveau ou votre propre corps.

Les autres utilisent un outil pour sa fonctionnalité, le hacker recherche le bug. Et pour cela, il explore, utilise le logiciel comme personne, tente des actions tordues et insensées.

Ce serait comme un musicien, qui voudrait faire de la musique avec des verres. Il ne va pas boire avec. Il va chercher. Qu'est ce qui sonne ? Et si je remplis le verre ? Et si je mets de l'huile à l'intérieur ?

Comme un chercheur dans son laboratoire.

Un exemple ?

Les illusions d'optique sont des bugs de notre cerveau. Des petits malins l'exploitent pour manger moins. C'est simple, une petite assiette bien remplie parait plus copieuse qu'une grande assiette à moitié vide.

Et les études sur le sujet sont formelles, ça fonctionne.

Alors qu'il y a la même quantité de nourriture dans les deux assiettes, on mange moins si l'assiette est petite. Regardez cette image. Le rond orange est pourtant identique à gauche et à droite.

L'illusion d'optique sur la taille des cercles

Et des bugs du cerveau comme celui-ci, vous en avez des tonnes.

Bref, une fois trouvé votre bug, il va falloir l'exploiter. Et pour cela, le hacker a appris à penser à l'envers.

3) Pensez à l'envers

Penser à l'envers, c'est chercher le paradoxe. Chercher le bien, dans le mal, le chaud dans le froid. Tout le monde va à droite, essayez d'aller à gauche.

Tout le monde cherche dans le cadre, allez voir en dehors.

Il arrive que la meilleure stratégie soit l'inverse de ce que la raison nous souffle. C'est ce qu'on appelle une stratégie paradoxale.

Plus vous vous reposez, plus vous êtes fatigué ? Fatiguez-vous, bougez, faites de l'activité. Certaines bactéries sont dangereuses ? Utilisons les bactéries pour conserver les aliments : yaourt, pain, vin, choucroute, etc.

Le mouvement s'accélère

Aujourd'hui, des techniques de hacking sont utilisées pour la santé, le bien-être, la productivité, l'entreprise.

Vous trouverez des livres aussi diversifiés que Stratégie modèle mental : cracker enfin le code des organisations pour les remettre en mouvement ou L'antirégime au quotidien.

Et la littérature sur le sujet ne cesse d'augmenter.

C'est pourquoi je vais vous donner un dernier conseil. Vérifiez toujours que vos actions sont éthiques. Le hacking n'est ni bien, ni mal en soi. C'est vous, qui allez le rendre positif.

Je me présente, je m'appelle Nicolas Brun et je veux changer le monde.

Je veux changer le monde, une personne à la fois. Je veux vous aider vous, au travers d'une boîte à outils, pour créer, inventer, contribuer différemment, mais aussi pour vous changer vous-même, tant est que le changement commence par soi.

Pour commencer à changer, démarrez-ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.