Des nouvelles résolutions qui durent enfin

C'est l'heure du bilan.

Que ce soit à la nouvelle année ou le 25 mars, il y a des moments pour prendre du recul. Mais ce n'est pas simple. Les résolutions échouent fréquemment. D'un coup, on se décide qu'on va courir tous les jours, devenir champion de corde à sauter ou devenir quelqu'un d'autre.

Mais la démarche est pipée. Vous ne voulez pas changer dans vos rêves. Vous voulez changer dans la réalité. Concrète et pour longtemps.

C'est pourquoi je vais vous donner une méthode en 3 étapes. Pour vous aider à avancer vers ce qui est important pour vous. Pour faire une vraie différence dans votre vie.

Étape 1 : la boussole

Et votre principal souci sera d'y voir clair. De retrouver une boussole pour vous aider à avancer. Et cette boussole prend la forme d'une question : qu'est ce qui est important dans votre vie et vers lequel vous voudriez avancer ?

Ça parait bête, mais ce n'est pas si facile à déterminer.

Souvent, nous agissons pour éviter les déconvenues. Éviter de ressentir la gêne, la frustration. Éviter d'être jaloux ou vulnérable. Éviter ! Et selon l'ACT, une thérapie fondée scientifiquement, cela nous rend plus malheureux qu'autre chose.

Une boussole

Vous pouvez vous mettre à la course à pied pour vous sentir mieux ou pour éviter de vous sentir mal dans votre peau. Pensez-y, ce n'est pas pareil. Les études le montrent : les personnes qui acceptent leur corps mincissent plus, que celles qui ne le font pas.

Alors je vous repose la question : qu'est ce qui est important dans votre vie et vers lequel vous voudriez avancer ?

Étape 2 : l'enquête

Vous avez répondu ? On peut passer à l'étape 2.

À cette étape, posez-vous des questions. Vous pouvez vous baser sur le passé. Qu'est ce qui a coincé cette année ? Quels sont mes freins ? Qu'est ce qui pourrait me motiver ? Qu'est ce qui me démotive actuellement ?

Vous pouvez compléter avec de nombreuses questions : comment ça marche ? Qu'est ce qui provoque tel résultat ?

C'est tout à la fois un bilan et une enquête. Une fois que c'est fait, on va passer à la troisième étape.

Étape 3 : la solution

Vous allez formuler une solution. En prenant en compte, tout ce que vous avez noté.

Si votre frein c'est le manque de motivation, une solution peut être la méthode des petits pas ou autrement appelée l'approche kaïzen. Par exemple pour la course à pied, vous allez commencer par courir 3 fois 30 secondes entrecoupées de 30 secondes. Et la fois d'après, vous rajouterez 30 secondes de courses supplémentaires.

Autre exemple, vous voulez dessiner. Votre solution est de privilégier la quantité. Tous les jours ou presque vous dessinez quelque chose pendant 10 minutes. Il suffit juste d'avoir un calendrier de thèmes avec des mots tirés au hasard. Dans la même veine, l'Inktober propose un thème par jour pendant tout le mois d'octobre.

Bref, formuler une solution n'est pas toujours facile.

Vous pouvez enquêter plus, remettre en question les solutions conventionnelles avec des techniques de sortie du cadre. Les approches sont nombreuses, mais se basent toutes sur la créativité et la résolution de problème.

Une dernière piste

Voilà vous avez l'essentiel.

Prenez votre temps, revenez dessus ultérieurement si besoin. Et parfois, c'est en laissant reposer qu'on trouve les meilleures solutions.

Sur ce, je vous souhaite d'avancer positivement, vers ce qui vous porte et vous transporte. Je vous laisse avec un dernier outil. Un qui me parait adapté pour formuler votre solution. C'est un outil que j'ai inventé. J'explique tout dans la vidéo qui suit : l'arbre d'exploration.

Je me présente, je m'appelle Nicolas Brun et je veux changer le monde.

Je veux changer le monde, une personne à la fois. Je veux vous aider vous, au travers d'une boîte à outils, pour créer, inventer, contribuer différemment, mais aussi pour vous changer vous-même, tant est que le changement commence par soi.

Pour commencer à changer, démarrez-ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.