Autisme : 6 indices pour vous mettre sur la piste

C'est un problème de société.

Une grande partie des autistes ne savent pas qu'ils le sont. Ils ne s'en doutent même pas. Et ce ne sont pas les docteurs ou les psychiatres qui vont les mettre sur la piste. Eux-mêmes sont souvent mal informés.

Autrement dit, la première marche du diagnostic est bien trop haute.

Elle parait presque infranchissable. C'est pourquoi j'ai voulu écrire cet article. Pour vous aider à déterminer si vous ou quelqu'un de votre entourage pourriez être autiste. Je vous donne alors des indices, comme autant de petites pierres pour vous y retrouver. Sans passer par des critères diagnostics souvent trop compliqués ou qui manquent de nuance.

À la fin, vous n'aurez aucune certitude. ni positive, ni négative. Mais vous aurez j'espère un début de piste. Juste histoire de vous dire : ça vaut le coup de creuser un peu plus.

1. Se sentir atypique

Que votre entourage le sache ou que ce soit un secret, vous vous sentez atypique. Peut-être un peu extraterrestre, dans un monde que vous ne comprenez pas toujours. Éventuellement, vous cumulez de nombreuses spécificités qui semblent sorties de nulle part. Par exemple, vous avez des soucis digestifs, un trouble anxieux et vous ne supportez pas le bruit. C'est ce que j'appelle un ornithorynque.

Un ornithorynque

2. Difficultés sociales

Vous avez peut-être des difficultés pour vous faire des amis ou simplement entretenir vos relations. Et pas toujours facile de séduire ou de passer un entretien d'embauche.

Tout cela peut impacter votre vie affective, professionnelle ou personnelle.

3. Difficultés à comprendre

Vous avez parfois l'impression d'avoir loupé un truc. Vous ne savez pas l'expliquer, c'est comme ça, vous avez souvent un temps de retard. Ou au contraire, vous l'expliquez très bien : votre interlocuteur s'exprime de travers ou de manière approximative.

Mais parfois c'est autre chose. Le truc que vous loupez, c'est la réaction des gens. Untel s'énerve d'un coup ou ne veut plus vous parler et vous ne savez pas du tout pourquoi. Avec le temps, vous avez appris à vous méfier pour éviter que ça se reproduise.

4. Trous et pics de compétences

Vous êtes peut-être très compétent dans un domaine. Par exemple, la danse, les jeux vidéos ou la littérature. Mais avec des difficultés fortes dans un autre, sans que vous sachiez pourquoi. Difficulté à téléphoner, à se repérer dans le métro. Ou vous n'y connaissez strictement rien de l'actualité, des stars du moment ou de la géographie.

5. Difficulté à tenir le rythme

Peut-être, vous posez-vous cette question : comment font les gens "normaux" pour faire tout ce qu'ils font et rester en forme ? Ils travaillent du matin au soir, vont chercher les enfants à l'école, s'occupent des papiers en rentrant et téléphonent à un ami pendant la pause déjeuner.

Il existe plusieurs raisons possibles à votre questionnement.

Vous êtes épuisé. Cela peut être physique ou moral, et cela peut avoir de nombreuses répercussions diverses et variés, y compris sur le corps. Personnellement, j'appelle cela les grincements.

Vous êtes trop lents. Vous prenez du temps à décider et en plus vous êtes perfectionnistes.

Troisième possibilité, comme nous allons le voir dans la suite, vous avez du mal à passer d'une activité à l'autre. Vous n'arrêtez plus ce que vous faites. Pas évident quand on a de nombreuses responsabilités.

6. Une vie à l'étroit

Que vous aimiez la routine ou que vous la subissiez, il est probable que votre vie soit routinière. Au moins en partie. Au moins sur certains aspects. Mais allons plus loin, vous avez peut-être des difficultés à arrêter une activité commencée.

Ou pendant une discussion, vous avez tendance à vous accrocher au point précédent. Attendant la moindre occasion pour y revenir.

Si c'est le cas, vous avez tendance à la persistance, à la répétition. Á vous intéresser passionnément à certains sujets sur lequel vous revenez souvent. Et même parfois, vous avez vos manies, vos petits rituels ou vos mouvements répétitifs. Certains font gigoter leurs jambes, touchent le bout de leurs doigts ou chantonnent.

D'autres ont besoin de rangements structurés. Et d'autres encore théorisent des aspects anodins de leur vie.

Toutes sortes de stratégies qui ne sont pas conscientes, mais qui aident à se canaliser, à éviter d'être débordé par la complexité infinie du monde.

Les autres marches

Vous vous êtes reconnus ? Il est temps pour vous de passer à la deuxième marche. Elle consiste à creuser le sujet. À mieux vous connaître pour identifier si vous correspondez aux critères diagnostics.

Mais là j'avoue, ça n'a rien d'évident. Je connaissais un peu l'autisme, pourtant je ne pensais pas du tout l'être. Pas facile d'avoir une vision objective sur soi-même, d'où la difficulté de la tâche.

D'autant plus que chaque autiste est unique, comme peuvent l'être les visages.

Enfin, la dernière marche sera le diagnostic. Soit vous passez par un CRA (Centre Ressources Autisme) mais c'est très long. Soit vous passez par un expert en libéral, mais c'est très cher.

Pour finir, je vais vous laisser avec quelques ressources. Mais avant ça, j'aimerais vous souhaiter bon voyage en pays autiste. C'est un pays immense et j'espère que, tout comme moi, vous le trouverez passionnant.

Les ressources :

Un regard atypique pour changer : vous, votre vie, le monde

Ma vie, c’était comme un vélo crevé, qui n’arrivait pas à rouler. Alors, j’ai cherché des solutions partout. Et j’ai fait de nombreuses découvertes. Comme…

Pourquoi utiliser une “tout doux liste” plutôt qu’une todo list ? Pourquoi la méthode VIF rend-elle plus efficace Quel est le mode d’emploi de la bienveillance ? Et c’est quoi la carte du bonheur ?

Puis un jour ça m’est tombé dessus : j’ai découvert que j’étais autiste… Ça expliquait mes difficultés et mon regard tout particulier sur les choses. Aujourd’hui, j’aimerai vous le faire partager. Alors pour commencer à changer… démarrez ici !

Ce contenu est en licence libre CC BY (en bref, vous pouvez utiliser et modifier mes créations en citant Holographik.fr), y compris pour les images et infographies que j'ai créées. Certaines images cependant ne sont pas de ma création, notamment des photos, et sont tombées dans le domaine public.