Les quadrants de la créativité
Une carte de la créativité en un coup d'œil

Le panorama s’étale devant vous.

Vertigineux.

Vous venez de marcher deux heures durant et vous voyez une immense carte. Elle permet de simplifier et d’expliquer le paysage devant vos yeux.

Ici, tel village, là-bas un pic montagneux. C’est tout l’intérêt d’une carte. Donner une vision globale pour s’y retrouver.

J’ai décidé de faire pareil pour la créativité. Parce que la créativité est un sujet vaste, aux nombreuses techniques et approches.

Je vais donc vous expliquer comment cette carte fonctionne et comment en tirer parti. Elle est en licence libre1 et vous pourrez la télécharger sans contrepartie dans différents formats. Voyez plus bas.

Les quadrants de la créativité

La légende

Une carte géographique possède une légende.

C’est logique, on ne va pas rendre compte du moindre pissenlit perdu dans un champ. La réalité dans ses moindres détails est trop complexe.

Alors on simplifie.

Telle carte met en avant les rivières et les routes. Une autre plutôt les reliefs. Chaque carte possède ses propres particularités.

Sur la carte de la créativité, vous trouverez 2 axes que je détaillerai juste après. L’axe indirect/direct en vertical et l’axe intérieur/extérieur en horizontal.

Ce qui permet de distinguer 4 quadrants.

Chaque quadrant aborde une approche de la créativité, résumée par un mot. Les techniques associées sont représentées par les ramifications partant de celui-ci2.

Les axes

Dans un de mes articles, j’explique en quoi les pauses peuvent vous aider à être plus créatif.

Mais pendant la pause, par définition, vous ne créez rien. Vous gagnerez en inspiration, mais pour plus tard. Le bénéfice est donc indirect.

C’est le sens du mot indirect, dans l’axe indirect/direct.

Le mot direct, lui fait référence aux techniques en situation. Au moment où vous créez, dirons-nous.

L’autre axe détermine si ça se passe dans votre tête (à l’intérieur) ou dans le monde physique (à l’extérieur).

Une technique intellectuelle est intérieure, quand utiliser des crayons et des post-it3 est extérieur.

Voilà, on peut désormais aborder les quadrants.

Les quadrants

Le quadrant en haut à gauche traite de ce qui est intérieur et indirect. Entendez ce qui se passe dans votre tête pour être inspiré.

Il s’agit de l’attitude. C’est en quelque sorte un état d’esprit à avoir. Une attitude mentale faite de recul, de curiosité, de discernement aussi. Le tout dans la sérénité, c’est à dire sans pression inutile. Si le sujet vous intéresse, je vous encourage à lire mon article sur l’ouverture d’esprit.

Le quadrant en bas à gauche traite de ce qui est intérieur et direct : dans votre tête pendant l’action créative.

C’est le cheminement intellectuel qui détermine comment penser. Déjà en posant les bonnes questions. Puis en envisageant possible ce qui semble impossible, intéressant ce qui semble inintéressant. Ce qui peut signifier d’accepter de se contredire, de se confronter à des opinions différentes.

Ce qui peut signifier aussi de remettre en cause “ce qui ne se fait pas”. Il arrive qu’on s’interdise des choses pour de mauvaises raisons. Alors comment s’y retrouver ?

On peut utiliser le point de vue utilitariste, le dernier point du quadrant.

L’utilitarisme propose d’évaluer une chose, une action, aux lumières des conséquences sur les êtres sensibles. Et seulement ça. Ainsi, une chose n’est jamais bonne ou mauvaise en soi. Elle le devient en fonction de ses conséquences dans un contexte donné. Là où l’honnêteté sera positive au sein d’un couple, elle deviendra délation dans un pays totalitaire.

Le quadrant en bas à droite traite de ce qui est extérieur et direct. Ce sont donc tous les outils physiques en quelque sorte. Tout ce qui s’exprime dans notre monde.

Vous y trouverez les canvas, un ensemble de cases à remplir avec des post-it. Mais aussi des techniques de pensée visuelle, comme le sketchnoting auquel j’ai consacré un article ou bien le mindmapping, probablement la technique la plus connue pour prendre des notes visuellement.

Et pour organiser toutes vos notes et même toute votre vie, vous avez le bullet journal.

Et enfin, vous trouverez les serious games.

Le jeu est riche de possibilités. Il permet toutes sortes de mécaniques pour coopérer et avancer ensemble dans une quête. Quelle qu’elle soit.

Alors pourquoi pas appliquer ces principes du jeu, à ce qui est sérieux ? C’est ça le serious game.

Dans cette veine, j’ai créé un jeu de cartes nommé Voyage créatif.

Photo du paquet de cartes Voyage créatif

Voyons maintenant la dernière case en haut à droite. Elle traite de ce qui est indirect et extérieur.

Ce sont les conditions extérieures qui vont favoriser votre inspiration.

Comme se mettre en contact avec la nature ou faire des pauses, de pratiquer des activités physiques et de détente.

Notre environnement physique nous permettra de rester concentré (le focus), en évitant les distractions : sonneries de portables, tentations diverses et variées à portée de main, etc.

Mais notre environnement relationnel est important aussi. Avoir suffisamment d’autonomie et de challenge dans nos activités favorisera le plaisir, la motivation et la créativité.

Comment tirer partie de cette carte ?

Une carte géographique peut servir si vous êtes perdu. C’est un peu votre trousse de secours. Elle peut agir ponctuellement et efficacement.

C’est aussi un moyen de vous balader, de mieux connaître les environs. La carte devient votre partenaire et vous accompagne.

Pour la carte de la créativité, c’est la même chose.

Utilisez-la pour résoudre un problème quand il se présente. Mais ne négligez pas son intérêt au jour le jour, pour accompagner vos progrès en créativité.

Si un problème vous tombe dessus, regardez la carte et essayez de voir quels quadrants font défaut.

Pour le savoir, posez-vous ces 4 questions :

  • dans quelle attitude mentale êtes-vous ?
  • dans quelles conditions êtes-vous ?
  • quel est votre cheminement intellectuel ?
  • quels outils utilisez-vous ?

Par exemple, votre pièce est trop sombre, cela vous ennuie. Voici les réponses que vous pourriez faire :

  • votre attitude mentale : elle est fermée, vous voulez un résultat maintenant, sans compromis
  • vos conditions : vous êtes au milieu du bruit et de la pression
  • votre cheminement : vous n’en avez pas, vous passez votre temps à râler et à attendre que la solution tombe toute seule
  • vos outils : vous n’en avez pas non plus.

Ici, tous les quadrants peuvent s’améliorer. Et à l’instar de Jacques Fradin avec ses modes mentaux, je vous conseille de commencer par le quadrant le plus facile pour vous, à l’instant présent. Cela aidera à décoincer les autres quadrants ultérieurement.

Si vous êtes de nature intellectuelle, vous aurez des facilités avec le cheminement. En posant correctement la question, cela vous aidera à y voir plus clair. Déjà en quoi est-ce un problème une pièce sombre ? C’est déprimant ? OK, votre question sera : comment rendre cette pièce plus vivante ? Et pas, comment la rendre moins sombre ?

Si vous avez des facilités à être ouverts, vous pouvez très bien commencer par l’attitude. Prenez par exemple un peu de recul : qu’en penserez-vous dans 10 ans ? Et si un ami avait une pièce sombre, que lui recommanderiez-vous ? D’y mettre des surfaces claires et réfléchissantes ? Tiens pourquoi pas ?

Si vous avez un parc pas très loin, allez marcher un peu pour réfléchir. Peut-être vous viendra l’idée que vous pourriez plus souvent vous mettre à la fenêtre, sans que ce soit gênant pour vos activités. Paf, un crayon, un papier ou une tablette tactile et à la fenêtre !

Et enfin, si vous aimez agir, vous pouvez prendre un papier, un crayon, des feutres et faire un sketchnote pour structurer votre pensée et vos idées. Dans un coin, les idées pour rendre la pièce plus vivante ; dans un autre, les idées pour utiliser des surfaces réfléchissantes ; et enfin dans un troisième coin, des solutions pour vous déplacer plus souvent à la lumière.

Voici ce que ça pourrait donner :

Sketchnote d'exemple sur la pièce trop sombre

Et une fois que vous avez amélioré un quadrant, vous pouvez passer aux autres…

Mais vous pouvez aussi utiliser la carte au jour le jour en préventif. L’occasion d’améliorer votre créativité au passage.

Par exemple, tous les jours avant de commencer votre journée, prenez votre objectif du moment et vérifiez les 4 quadrants comme précédemment.

Vous pouvez aussi varier l’approche. Par exemple :

  • semaine 1 : l’accent est mis sur l’attitude
  • semaine 2 : l’accent est mis sur les conditions
  • semaine 3 : l’accent est mis sur le cheminement
  • semaine 4 : l’accent est mis sur les outils
  • etc

Utilisez la carte

C’est le moment d’utiliser la carte. Vous avez plusieurs possibilités.

Imprimez un poster que vous affichez dans la pièce où vous créez ; mettez-le en fond d’écran ; mettez en favori ce post ou bien le fichier PDF ; et enfin, ajoutez la page imprimée dans vos affaires.

Si vous avez un bullet journal, pliez la feuille en 4, et collez-la sur une page de votre carnet.

Voici les différents téléchargements :

Je vous rappelle mes posts qui peuvent vous aider sur chaque quadrant :

Les outils :

L’attitude :

Le cheminement

Les conditions :

Voilà, il suffit de vous y mettre. Une première action suffit. Mettre un mot dans votre agenda, dans votre système d’organisation, votre bullet journal.

Ou l’imprimer tout de suite et l’afficher au mur.

Bref, la carte est entre vos mains. En espérant qu’elle vous aidera à retrouver votre chemin et vous évitera les mauvaises pistes.

1 : La carte "Les quadrants de la créativité" est en Licence libre CC BY-NC 3.0 FR, (en bref, vous pouvez l'utiliser, modifier pour une utilisation non commerciale, en citant Holographik)
2 : Ces ramifications sont inspirées des cartes heuristiques
3 : Plusieurs techniques de créativité utilisent des post-it, notamment les canvas.

Nouveau sur Holographik ? commencez par lire ça

Bim, bam, boum ! Avec la créativité, on peut s'en prendre plein la poire.

On s’expose par exemple :

  • à la désapprobation des uns et des autres
  • à la perte de confiance quand on n'y arrive pas
  • à l'inspiration qui tombe en panne sans prévenir

Et des problèmes comme ça, je peux vous en parler des heures. J'ai cherché des solutions pendant des années, et aujourd'hui je les partage. Par exemple...

Quelques sujets de posts :

D'autres posts : comment stimuler votre inspiration en tirant une carte / innover sans moyens matériels / améliorer votre créativité artistique / créer collectivement avec des cases et des post-its.

Les sujets hebdomadaires pour mes contacts (mails courts et inspirants) :

  • La technique de création à bloc
  • La créativité est une plante, pas un mur
  • Ce n'est pas une erreur, c'est une opportunité

Accédez immédiatement à tous les conseils que j'ai envoyé par mail, directement en ligne, en rejoignant mes contacts ci-dessous. C'est une page secrète (donc trouvable par les petits génies ;))

Ce contenu est en licence libre BY NC (en bref, vous pouvez utiliser, modifier pour une utilisation non commerciale, en citant Holographik)